Suivre l'actualité par e-mail

mardi 5 février 2013

Le refuge de la location meublée

Brutal coup de frein sur le marché de l’immobilier ! Dans l’ancien, l’activité a fondu de 20% en 2012 et le volume de crédits accordés de 25%. C’est pire du côté du neuf, où les ventes ont reculé de 30%, suite au retrait massif des investisseurs (ils ne représentent plus que 43% des acheteurs, contre 57% en 2011). Une morosité qui, pour l’instant du moins, n’empêche pas les prix de tenir bon.
Le risque d’un retournement généralisé étant toutefois de plus en plus menaçant, la question se pose : faut-il encore miser sur la pierre ? Un certain nombre de paramètres objectifs plaident toujours en faveur de ce placement. Ainsi, les taux de crédit immobiliers ont atteint un plancher historiquement bas (3,19% en moyenne selon l’Observatoire Crédit logement/CSA).

En outre, deux familles de produits continuent de servir un généreux rendement : l’immobilier de bureaux et de boutiques, accessible via les SCPI, et le meublé locatif, dopé par un mécanisme fiscal avantageux.

L'article de Capital voit plusieurs avantages dans l'investissement locatif meublé:
- l'évolution du montant des loyers n'est pas encadrée contrairement à la location nue, ceci est d'autant plus vrai dans la location touristique où les prix à la semaine peuvent doubler en fonction des saisons selon l'importance de la demande.
- l'amortissement fiscal de l'investissement, non praticable sous le régime du foncier, qui permet de booster les rendements en annulant l'impôt tiré de ces revenus locatifs pendant des années.
- la possibilité d'opter pour une formule clé en main en déléguant la gestion locative à un professionnel, dans le cadre d'un bien neuf, cela peut permettre de récupérer la TVA sur la construction et sur les meubles.
Nous voyons un autre avantage, et pas des moindres, c'est que l'investissement en immobilier de tourisme est le seul dont le propriétaire peut profiter un peu de temps en temps. Difficile à envisager dans une résidence étudiante ou un EHPAD  ...

Attention toutefois, ces avantages cités ne sont que des leviers pour optimiser le montage financier ou pour vous aider à franchir le pas de l'investissement en meublé. Le socle d'un tel montage reste la demande pour ce type d'hébergement, et ceci est d'autant plus vrai dans la location touristique. Le choix de l'emplacement, du standing et de la capacité d'accueil reste primordial: mieux vaut investir au lac Chambon dans un gîte pour 6 personnes classé 4 étoiles plutôt qu'à Ratigne dans un gîte de groupe avec les toilettes sur le pallier.

Dans son paragraphe sur la fiscalité des meublés, et notamment sur le régime des micro-BIC,  l'article de Capital ne mentionne que le dispositif pour les meublés classiques, or rappelons le, pour les locations touristiques classées, afin de favoriser les activités d'accueil en milieu rural, les propriétaires de meublés classés peuvent bénéficier du régime de micro-BIC jusqu'à 81 500€ de recettes par an avec un abattement forfaitaire de 71% (contre 50% sur les locations meublées classiques).
Encore une raison de plus pour réorienter son patrimoine !

Lire l'article sur Capital : Location meublée, SCPI ... ces investissements immobiliers qui rapportent encore plus de 5%


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire